Catastrophes naturelles: les effets du changement climatique et d'El Nino

Écouter /

Les changements climatiques et les sécheresses contribuent à intensifier l'insécurité alimentaire de nombreuses populations à travers le monde. Photo FAO / E. Deacon

L’année 2015, la plus chaude jamais enregistrée, confirme que les catastrophes liées aux conditions météorologiques et climatiques dominent désormais les tendances des catastrophes induites par les aléas naturels. Selon ce rapport du Bureau des Nations Unies pour la réduction des risques de catastrophe, le changement climatique et El Nino sont à l'origine des catastrophes dans le monde l'année dernière. Une situation qui induit un coût humain considérable.

Selon les données préliminaires du Centre de recherche sur l’épidémiologie des catastrophes (CRED), basé en Belgique, 98,6 millions de personnes ont été ainsi frappées par des catastrophes et le puissant El Nino aurait joué un rôle dans 92% des cas. Et les 32 grandes sécheresses enregistrées ont été l'impact le plus évident. Elles ont ainsi touché 50,5 millions de personnes et un certain nombre d'entre elles ont perduré cette année, notamment en Afrique. Soit un chiffre bien supérieur à la moyenne de 35,4 millions sur les dix ans écoulés.

Cette vague de chaleur s'est traduite par de nombreuses pertes humaines, avec un total cumule de 7.346 décès, avec notamment 3.275 en France, 2.248 en Inde et 1.229 au Pakistan. Dans l’ensemble, 7 346 décès ont été enregistrés et 1,2 million de personnes ont été touchées par des températures extrêmes en 2015. En comparaison, la moyenne sur dix ans était de 7 232 décès et de 8,7 millions de personnes affectées. « De nombreux pays d’Europe ont subi un stress thermique, avec de nombreux morts pour conséquence, notamment en France. L’Inde et le Pakistan ont souffert de vagues de chaleur parmi les plus intenses connues récemment. La mortalité due aux températures extrêmes est largement sous-estimée et son impact nécessite une meilleure évaluation », fait remarquer Dr Debarati Guha-Sapir,  directeur  du CRED.

Autre leçon de ce document, les inondations ont affectées 16,4 millions de personnes l’année dernière en Inde. Elles sont généralement la catastrophe qui touche le plus de personnes pour toute année donnée, mais elles ont occupé l’an passé la seconde place, avec 152 inondations ayant concerné 27,5 millions de personnes et coûté 3.310 vies.

Autres statistiques de 2015 : les séismes et les tsunamis ont tué 9 525 personnes (y compris au Népal) et touche 7,2 millions de personnes. Les glissements de terrain provoqués par des pluies diluviennes ont tué 1.369 personnes et en ont touché 50.332. Enfin les incendies de forêt ont entraîné la mort de 66 personnes et en ont touché près de 495000.

De façon générale, les cinq pays les plus touchés par les catastrophes en 2015 ont été la Chine (26), les Etats-Unis (22) l'Inde (19), les Philippines (15) et l’Indonésie (11).

(Extrait sonore : Debarati Guha-Sapir, Directrice du Centre de recherche sur l'épidémiologie des désastres, Université de Louvain, Belgique ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...