Ban Ki-moon : contrer la violence extrême est primordial

Écouter /

Ban Ki-moon a la mairie de Montreal, au Canada. Photo ONU/Evan Schreiber

Ce samedi 13 février, le Secrétaire général, Ban Ki-moon, s'est rendu au Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence, à Montréal, au Canada. Dans une déclaration, il a indiqué qu'il était primordial de se concentrer sur la prévention de l'extrémisme violent, l'une des grandes menaces actuelles, a-t-il précisé.

Cette lutte est l'une des priorités des Nations Unies, à ce titre un nouveau plan d'action pour contrer l'extrémisme violent a été lancé, le mois dernier lors d’une réunion de l’Assemblée générale.

Ce plan insiste sur l'importance d'étudier les facteurs qui mènent à cet extrémisme violent. Le plan suggère une approche inclusive avec tous les gouvernements et toute la société.

Il s'agit d'engager tous les membres de la société tels que les chefs religieux, les femmes, les jeunes, les artistes, sportifs ainsi que les médias et le secteur privé.

Lors de son passage, le Secrétaire général s'est déclaré intéressé par l'approche utilisée par le Centre, qui se concentre plus sur les familles avant que les problèmes ne s'accumulent. Pour Ban Ki-moon ce modus operandi est efficace et démontre de la compassion.

Selon lui, les initiatives locales peuvent contribuer à une meilleure confiance entre les autorités et les communautés.

(Mise en perspective Tsigué Shiferaw)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...