Yémen : malgré le conflit des milliers d’Africains arrivent par mer depuis la corne de l’Afrique

Écouter /

(Photo: HCR/Zocherman)

Malgré le conflit en cours au Yémen, des milliers d’Ethiopiens et de Somaliens continuent d’effectuer la périlleuse traversée, qui a déjà causé la mort d’au moins 36 personnes cette année, prévient le HCR.

Selon les toutes dernières statistiques sur les arrivées par la mer, quelque 92 446 personnes sont arrivées au Yémen par bateau en 2015. C’est l’un des bilans annuels les plus élevés enregistrés au cours de la dernière décennie. Au moins deux tiers d’entre elles sont arrivées depuis mars 2015, date de l’éruption du conflit.

Avec 95 décès signalés, 2015 est la deuxième année la plus meurtrière jamais enregistrée à ce jour. Après la mort de 36 personnes au cours d’un incident survenu le 8 janvier 2016, le HCR renouvelle aujourd’hui sa mise en garde à l’attention des personnes qui envisagent la traversée malgré les dangers de ce voyage.

« Les chiffres sont inquiétants », a déclaré le porte-parole du HCR Adrian Edwards aux journalistes lors d’un point de presse à Genève mardi. « Des personnes continuent d’arriver malgré l’escalade sans précédent du conflit interne au Yémen et davantage continuent tragiquement de perdre la vie durant leur tentative de traversée à bord d’embarcations de fortune surpeuplées », a-t-il ajouté.

Le HCR avait commencé l’enregistrement systématique des arrivées au Yémen en 2006. A ce jour, seules les années 2011 (103 154) et 2012 (107 532) avaient enregistré un nombre d’arrivées plus élevé d’Ethiopiens et de Somaliens au Yémen qu’en 2015. Près de 90 pour cent (82 268) des arrivants en 2015 étaient originaires de l’Ethiopie.

Le HCR en Somalie et ses partenaires travaillent avec la communauté internationale et les autorités somaliennes pour améliorer les conditions socio-économiques, politiques et sécuritaires et pour rechercher activement des solutions durables pour les réfugiés, les rapatriés et les personnes déplacées internes.

Ces efforts visent à fournir une alternative aux Somaliens qui entreprennent la périlleuse traversée vers le Yémen. Le nombre de Somaliens ayant effectué le voyage vers le Yémen l’an dernier est comparable au chiffre de 2008 qui s’élevait à un peu plus de 33 000 personnes.

La plupart des arrivées en 2015 sont survenues le long des côtes de la mer d’Arabie, plutôt que celle de la mer Rouge où, durant les années précédentes, la majorité des arrivées avaient été enregistrées et où les réseaux de passeurs et de trafiquants étaient actifs. Depuis l’escalade du conflit en mars 2015, l’essentiel des hostilités s’est concentré dans le gouvernorat de Taizz le long de la côte de la mer Rouge, ce qui pourrait expliquer ce changement dans les itinéraires de traversée.

Les partenaires du HCR continuent de patrouiller le long de la côte de la mer d’Arabie et de fournir des abris, de la nourriture et des soins médicaux aux personnes secourues en mer ou à leur arrivée pour ceux s’étant déplacés par leurs propres moyens. Les personnes en quête de protection internationale sont orientées vers les bureaux du HCR dans le pays. En raison de la poursuite du conflit le long de la côte de la mer Rouge, le partenaire du HCR a dû fermer temporairement son centre de transit et la clinique adjacente à Bab el-Mandeb.

Beaucoup de nouveaux arrivants sont mal informés sur la gravité du conflit. Ils estiment que la situation est devenue relativement calme dans certains des gouvernorats du sud, ou alors ils se réfèrent à des rumeurs faisant état d’une amélioration de l’accès vers les pays du Golfe voisins.

Les nouveaux arrivants sont confrontés à des restrictions de mouvement au Yémen. Certains auraient été pris dans le conflit et tués. Les opportunités de revenus et les services disponibles ont diminué. Des gangs organisés et des passeurs continuent d’opérer le long de la côte de la mer Rouge.

(Interview: Johannes van der Klaauww, Représentant du HCR au Yémen; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...