RDC: OCHA s’inquiète de la détérioration de la sécurité; MSF se retire d’une localité

Écouter /

Une installation de Médecins sans frontières en RDC (archive) Photo: Radio Okapi/John Bompengo

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires s'inquiète de la détérioration de sécurité en République démocratique du Congo, situation qui poussée l'ONG Médecin sans frontières à annoncer, cette semaine, son retrait définitif de de Mweso au Nord-Kivu.

D'après un communiqué de presse rendu public mardi 19 janvier, MSF indique avoir pris cette décision, après l'épuisement du délai d'un mois adressé aux autorités compétentes, pour donner des garanties sécuritaires à son personnel dans la zone.

MSF avait d'abord décidé le 23 décembre dernier de suspendre toutes ses activités médicales et humanitaires à Mweso à cause de l'insécurité.

Le 15 décembre dernier, un convoi de MSF avait été braqué entre Kitshanga et Mweso et deux de ses employés avaient été enlevés, avant d'être libérés le lendemain.

Cet incident s'était produit alors que les équipes de MSF poursuivaient leurs activités médicales en faveur des populations de la région.

MSF a apporté une assistance médicale et humanitaire aux habitants de Mweso pendant huit ans.

Selon OCHA, 3 000 personnes sont obligées de fuir leur maison chaque jour en moyenne et 7,5 millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire dans l'ensemble du pays.

(Mise en perspective : Freddy-Igness Bikumbi pour Radio Okapi)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...