RDC : le Conseil de sécurité appelé à appuyer le dialogue politique

Écouter /

Photo: ONU/Rick Bajornas

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la République démocratique du Congo a appelé, ce matin, le Conseil de sécurité à appuyer la tenue d'un dialogue inclusif dans le pays afin d'atténuer les tensions politiques à l'approche des élections présidentielles et législatives prévues au mois de novembre.

Intervenant par vidéocondérence depuis Goma, Maman Sidikou a signalé que les préparatifs du dialogue national annoncé par le Président Kabila, et qui est censé créé un consensus autour du processus électoral, n'avaient pas encore commencé en raison de la ferme opposition des principaux groupes de l'opposition politique.

Il a signalé qu'avec l'absence d'un accord sur le processus électoral, la polarisation politique a accrue les tensions et contribué à une « atmosphère d'augmentation du harcèlement et des violations des droits de l'homme ».

Le Représentant spécial a notamment rapporté que depuis l'année dernière, la MONUSCO avait recensé plus de 260 violations des droits de l'homme liées aux élections, principalement contre des membres de l'opposition, des représentants de la société civile et des journalistes.

Cela, couplé à une augmentation des violations des droits de l'homme perpétrées par des groupes armés dans l'est de la RDC, illustre une tendance inquiétante de rétrécissement de l'espace politique et présente un véritable défis à la tenue d'élections pacifiques et crédibles, s'est-il notamment inquiété.

(Extrait sonore : Maman Sidikou, Représentant spécial du Secrétaore général pour la République démocratique du Congo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...