Prospectives 2016 : coup de projecteur sur les droits de l'homme

Écouter /

Le paysage a été très difficile pour l'année 2015 du point de vue des droits de l'homme, selon le Bureau du Haut-commissaire des droits de l'homme des Nations Unies lors d'une interview à la Radio de l'ONU.

L'année a notamment été marquée par des violations des droits de l'homme commises dans le contexte des conflits, notamment au Yémen, au Burundi, ou encore en Syrie où la situation a provoqué le déplacement de millions de personnes.

Le poids de la « crise silencieuse » qu'est l'extrême pauvreté, avec plus de 700 millions de personnes qui vivent avec moins de deux dollars par jour, a également pesé sur les droits humains à travers notre globe.

Le Haut-commissaire aux droits de l’homme,  Zeid Ra’ad Zeid Al-Hussein,  avait exprimé, , lors de son allocution de fin d'année devant le Conseil des droits de l'homme, sa grande fatigue et colère face aux défis nombreux qui se sont posés à son Bureau au cours de l'année et aux moyens dont celui-ci dispose pour y remédier mais aussi face à la réponse apportée par la communauté internationale, qu'il juge être bien en-dessous des besoins.

Malheureusement les grandes crises de 2015 risquent de continuer de peser sur l'agenda du Bureau des droits de l'homme onusien en 2016.

En ce début d’année, nous recevons dans nos studios André-Michel Essoungou, porte-parole du Bureau du Haut-commissaire à New York.

Il revient sur les grands défis de 2015, les réponses que prône le Haut-commissaire et les attentes du Bureau pour 2016.

 

(Interview : André-Michel Essoungou, porte-parole du Bureau du Haut-commissaire des droits de l'homme des Nations Unies; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

Le dernier journal
Le dernier journal
28/09/2016
Loading the player ...