Pour le chef de l'ONU le manque de financement du secteur humanitaire est un problème solvable

Écouter /

Le Secretaire general des Nations Unies lors du lancement du rapport sur le financement de l’aide humanitaire a Dubai. Photo ONU/Basma Baghall

Dimanche le chef de l'ONU Ban Ki-moon a déclaré qu'il fallait trouver une solution pour combler les 15 milliards de dollars de déficit, en aide humanitaire. Il s'est prononcé lors d'une conférence sur le financement de l'aide humanitaire, à Dubaï, aux Émirats Arabes Unis. Durant cette conférence un rapport a été lancé visant à chercher des solutions pour combler l'écart grandissant entre le nombre de personnes en besoin d'assistance et un financement suffisant pour apporter le soutien nécessaire.

Selon Kristalina Georgieva, vice-présidente de la Commission de l'Union Européenne, les chiffres sont consternants avec 125 million de personnes dans le besoin et 25 milliards de dollar pour leur venir en aide par an, mais les besoins surpassent le financement attribué.

Le rapport se focalise sur trois points à savoir : comment lever plus de fonds pour l'aide humanitaire, comment mieux prévoir et enfin comment être plus efficace.

Les panelistes durant la conférence ont d'ailleurs souligné qu'un déficit financier de 15 milliards de dollars peut aisément être comblé dans un monde qui produit 78 mille milliards de dollars de PIB.

Pour eux, l'ambition de ce rapport est de continuer à pousser pour des changements notables pour le sommet humanitaire qui aura lieu à Istanbul en Turquie.

Dans quelques semaines le Secrétaire général devrait publier son propre rapport apportant sa vision sur le future du programme humanitaire.

(Mise en perspective Tsigué Shiferaw)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...