Nucléaire : l'AIEA et l'Iran ouvrent un nouveau chapitre dans leurs relations

Écouter /

Le Directeur général de l’AIEA, Yukia Amano (à d.), à Téhéran, aux côtés du Vice-président et Directeur de l'Organisation pour l'énergie atomique de l'Iran, Dr. Ali Akbar Salehi. Photo:F. Dahl/IAEA

Le Directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique a annoncé, ce lundi, depuis Téhéran, que les relations entre l'Iran et son agence venaient d'entamer une nouvelle étape.

Yukiya Amano est intervenu devant la presse après s'être entretenu, à Téhéran, avec le Vice-président et Directeur de l'Organisation pour l'énergie atomique de l'Iran, le Dr. Ali Akbar Salehi.

Devant la presse, Yukiya Amano a indiqué que son déplacement à Téhéran se faisait à un moment important, tout juste deux jours après que son agence ait confirmé que l'Iran avait respecté ses engagements liés à l'accord sur le nucléaire qu'il avait signé, en juillet, avec la Chine, les États-Unis, la France, le Royaume-Uni, la Russie et l'Allemagne. Une annonce dont s'était d'ailleurs immédiatement félicité Ban Ki-moon, pour qui cela confirme la bonne foi de toutes les parties concernées.

Lundi, le Directeur général de l'AIEA a indiqué que son agence et l'Iran avait décidé de renforcer davantage leur coopération. Yukiya Amano a noté que beaucoup d'efforts avaient été nécessaire pour arriver au point actuel et qu'il en faudra autant à l'avenir, la mise en œuvre du Protocole facultatif étant particulièrement important.

Alors que l'AIEA et l'Iran s'apprête à amorcer un nouveau chapitre dans leur relations, Yukiya Amano a souligné que la pleine coopération de l'Iran sera nécessaire et s'est engagé de son côté à faire tout son possible pour assurer une bonne collaboration.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

Classé sous L'info, Le Journal.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...