Niger : l’ONU juge crucial que les élections prévues le 21 février se déroulent dans un climat serein

Écouter /

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Afrique de l’Ouest, Mohamed Ibn Chambas, a affirmé jeudi qu’il était crucial que les élections législatives et présidentielle prévues le 21 février, au Niger, se déroulent dans un climat serein.

A l’occasion d’une visite au Niger, Mohamed Ibn Chambas a souligné que les enjeux sont d’autant plus grands que les élections législatives et présidentielle nigériennes seront les premiers scrutins à se tenir en Afrique de l’Ouest et sur tout le continent africain en 2016. Il est donc crucial que ces élections se déroulent dans un climat serein et consensuel et permettent de doter le Niger d’institutions légales, légitimes et solides, à même de relever les nombreux défis auxquels fait face le pays.

Le Représentant spécial a entamé sa visite à Niamey le 4 janvier, quelque temps après que les autorités aient dénoncé une tentative de coup d’Etat.

La visite de l’envoyé de l’ONU a coïncidé avec la présentation des conclusions du contrôle du fichier électoral effectué par des experts de l’Organisation internationale de la Francophonie.

Il a noté avec satisfaction la décision prise par le gouvernement nigérien de mettre à la disposition de la Commission électorale indépendante les ressources financières nécessaires à la bonne tenue des élections.

Mohamed Ibn Chambas s’est aussi félicité du fait que les Nigériens soient disposés à travailler au maintien de la cohésion sociale et de la stabilité de leur pays. A cet égard, il a noté la volonté exprimée de part et d’autre de tenir une réunion du Conseil national du dialogue politique.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

Classé sous L'info, Le Journal.