L’ONU et MSF concernés par l’intensification des combats au Yémen

Écouter /

Un nouveau-né en couveuse à l'hôpital Al-Sabeen à Sana'a. Les combats intenses et les bombardements causent de fréquentes coupures d'électricité et des pénuries de médicaments et de carburant, paralysant de nombreux hôpitaux au Yémen. Photo: UNICEF/Magd Farid

Le Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a récemment condamné dimanche une attaque contre un hôpital de Médecins Sans Frontière (MSF) au Yémen. Il s'avoue également inquiet de l'accès limité de la population yéménite, aux soins médicaux, déplorant une intensification des frappes aériennes de la coalition menée par l'Arabie Saoudite.L'attaque contre un hôpital d'MSF dimanche, par un projectile non identifié, aurait fait au moins quatre morts et 10 blessés ainsi que la destruction de plusieurs bâtiments de l'hôpital. Parmi les blessés se trouvent trois membres du personnel de Médecins Sans Frontières, dont deux dans un état critique. Pour José Antonio Bastos est le président de MSF Espagne, cette troisième attaque semble démontrer une tendance curieuse qu’il décrit au micro de Tsigué Shiferaw.

 

(Propos de Jose Antonio Bastos, Président de MSF Espagne, recueillis par Tsigué Shiferaw)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...