La MANUA condamne une série d'attaques à Kaboul revendiquées par les Talibans

Écouter /

La Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a condamné mercredi une vague d’attentats par les Talibans dans des zones civiles de la capitale Kaboul en début d’année.

Les Talibans ont revendiqué la responsabilité de trois attentats séparés avec des véhicules bourrés d’explosifs entre le 1er et le 4 janvier, tuant au total cinq civils et en blessant au moins 56.

Les victimes, qui comprenaient dix enfants et neuf femmes, ont été tuées ou blessés alors qu’elles se trouvaient chez elles, dans des restaurants, des magasins, des bureaux ou dans la rue. Quatre membres du personnel civil des Nations Unies ont également été blessés.

Le jour du Nouvel An, les talibans ont attaqué le restaurant Le Jardin, tuant deux civils et en blessant 18, tandis que le 4 janvier, les talibans ont commis deux attentats-suicide près de l’aéroport international de Kaboul, tuant trois civils et en blessant 38. La seconde attaque du 4 janvier a eu lieu dans une zone fortement peuplée, détruisant ou endommageant plus de 80 maisons et magasins.

Vue aérienne de Kaboul, Afghanistan. Photo MANUA/Ari Gaitanis

En outre, une bombe magnétique accrochée à une voiture a explosé dans le quartier de Wazir Akbar Khan, à Kaboul, la nuit dernière.

La MANUA a rappelé que le droit international humanitaire interdit expressément les attaques contre les civils et exige de toutes les parties de respecter leurs obligations juridiques en tout temps afin de ne pas nuire aux civils.

(Mise en perspective Tsigué Shiferaw)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...