Haïti : l'ONU déplore les violences électorales

Écouter /

Trois travailleurs d’un bureau de vote à Port-au-Prince lors du premier tour des élections présidentielles en Haïti (25 octobre 2015) Photo:ONU/Logan Abassi

L’ONU et ses partenaires en Haïti ont réitéré, vendredi, leur appui à l’aboutissement du processus électoral dans ce pays, où le second tour de l’élection présidentielle doit se dérouler dimanche sur fond de fortes tensions politiques.

L’ONU et ses partenaires déplorent « les récents actes de violence électorale et appellent les autorités nationales, les partis politiques, les candidats et leurs partisans, ainsi que l’électorat en général, à participer de manière responsable et avec retenue au processus électoral, afin que le peuple haïtien puisse exprimer sa volonté dans un climat dépourvu d’intimidation et de violence ».

Début janvier, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, avait déjà exprimé sa préoccupation face aux développements politiques en Haïti liés au processus électoral. Il avait alors exhorté les autorités haïtiennes et les acteurs politiques à veiller à ce que ce processus soit mené à son terme, et dès que possible.

Selon la presse, le Président haïtien Michel Martelly a confirmé jeudi la tenue dimanche 24 janvier du second tour de l’élection présidentielle malgré la multiplication de manifestations violentes et le refus de participer de l’opposition. Ce second tour devait initialement se dérouler le 27 décembre 2015.

Au premier tour du scrutin présidentiel le 25 octobre, le candidat du pouvoir Jovenel Moïse a recueilli 32,76% des voix, contre 25,29% pour Jude Célestin. Ce dernier, qui n’a pas fait campagne, a dit qu’il refusait de participer au scrutin de dimanche. Plusieurs milliers d’opposants ont manifesté lundi et mardi dans la capitale, Port-au-Prince, contre la tenue du scrutin.

Un rapport de la Commission d’évaluation électorale indépendante a conclu que les élections qui se sont tenues le 25 octobre ont été entachées d’irrégularités. Il s’agissait du premier tour de l’élection présidentielle, du second tour des élections législatives et des élections municipales. Le processus électoral avait commencé le 9 août dernier, avec le premier tour des législatives.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...