Femmes : l'égalité mise à mal par les changements climatiques

Écouter /

Au Timor-Leste, une agricultrice repique des plants de riz. Photo: ONU/Martine Perret

L'égalité entre les sexes, notamment l’autonomisation des femmes agricultrices, risque d'être mise à mal les changements climatiques. C'est ce qu'a indiqué, jeudi, le Directeur exécutif adjoint aux politiques et programmes d'ONU-Femmes, qui participait, ce jeudi à la Semaine de la durabilité d'Abou Dhabi.

En marge d’un forum consacré aux femmes, à l’environnement et à l’énergie durable, Dr. Yannick Glemarec a indiqué que si on réussit à combler l’écart entre les sexes en ce qui concerne l’accès à la terre, aux technologies, à l'information, aux finances et aux marchés, la productivité des femmes sur les terres agricoles pourrait augmenter jusqu’à 20-25% dans un certain nombre de pays du Sahel.

Il avertit toutefois qu'il reste très peu de temps pour prendre des mesures à cette fin parce que les changements climatiques vont aggraver les obstacles que les agricultrices doivent déjà surmonter.

Le Dr. Yannick Glemarec  explique en effet qu'il est déjà difficile pour les agricultrices, d' obtenir de l’argent pour les semences et les engrais de base.

« Comment peuvent-elles   obtenir de l’argent pour un système d’irrigation ? Comment les  femmes qui n'ont pas accès à l’information pour les systèmes agricoles traditionnels et ne bénéficient que de 5% des services de vulgarisation agricole, peuvent-elles avoir accès à une information beaucoup plus sophistiquée pour une agriculture intelligente vis-à-vis du climat ? ». s'interroge-t-il.

(Extrait sonore : Dr. Yannick Glemarec , Directeur exécutif adjoint aux politiques et programmes d'ONU-Femmes)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...