Ban Ki-moon demande à l’Iran et à l’Arabie saoudite d’éviter d’aggraver la tension entre les deux pays

Écouter /

(Photo: ONU)

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, s’est entretenu au téléphone lundi avec le Ministre saoudien des affaires étrangères, Adel bin Ahmed Al-Jubeir, au lendemain d’une conversation téléphonique avec le Ministre iranien des affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, sur fond de crise diplomatique entre les deux pays.

Lors de sa conversation avec M. Zarif, le Secrétaire général a rappelé sa déclaration du 2 janvier dénonçant l’exécution par l’Arabie saoudite d’un chef religieux chiite, Cheick al-Nimr, et de 46 autres prisonniers, a indiqué son porte-parole dans un compte-rendu de cet échange téléphonique.

« Il a aussi rappelé sa condamnation de l’attaque ayant visé l’ambassade saoudienne à Téhéran et a demandé au Ministre des affaires étrangères de prendre les mesures nécessaires pour protéger les locaux diplomatiques dans le pays », a-t-il ajouté.

Lors de sa conversation téléphonique avec le ministre saoudien, le Secrétaire général a redit son opposition à la peine de mort et sa déception concernant l’exécution de Cheikh al-Nimr, alors qu’il avait évoqué son cas à plusieurs reprises avec les autorités saoudiennes.

« Il a répété que l’attaque contre l’ambassade saoudienne à Téhéran était condamnable mais a ajouté que l’annonce de la rupture des relations diplomatiques saoudiennes avec Téhéran était très inquiétante », a dit son porte-parole.

S’agissant de la situation au Yémen, Ban Ki-moon a demandé à l’Arabie saoudite de renouveler son engagement en faveur d’un cessez-le-feu.

« Le Secrétaire général a demandé aux deux ministres des affaires étrangères d’éviter toutes mesures qui pourraient exacerber la situation entre les deux pays et dans l’ensemble de la région. Il a souligné combien il était important que les deux pays poursuivent des relations constructives dans l’intérêt de la région et du reste du monde », a ajouté le porte-parole de M. Ban.

Par ailleurs, il a indiqué que l’Envoyé spécial du Secrétaire général pour la Syrie, Staffan de Mistura, était en route pour la capitale saoudienne, Ryad, et devait se rendre en Iran plus tard dans la semaine.

« Lors de ces visites, l’Envoyé spécial évaluera les implications de ces récents développements entre l’Arabie saoudite et l’Iran sur le processus de Vienne pour la Syrie. M. de Mistura pense que la crise dans les relations irano-saoudiennes est un développement inquiétant et il a jugé nécessaire de s’assurer que cela n’entraîne pas une série de conséquences négatives dans la région », a dit le porte-parole.

 

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...