Ukraine : la situation demeure tendue et volatile dans l'est malgré le cessez-le-feu

Écouter /

L’entrée de la ville de Sloviansk, en Ukraine. Photo: UNICEF Ukraine / 2015 / Pavel Zmey

Plus de trois mois après le cessez-le-feu du 1er septembre, la situation demeure tendue et volatile dans l'est de l'Ukraine avec de combats sporadiques à Donetsk et à Louhansk. C'est ce qu'a affirmé, ce matin, devant le Conseil de sécurité, le Vice-Secrétaire général de l'ONU qui a aussi signalé que les progrès réalisés sur le plan diplomatique avaient été modestes.

Jan Eliasson a également dit être gravement préoccupé par le harcèlement et l'intimidation dont sont victimes les membres de la Mission spéciale d'observation de l'OSCE déployée en Ukraine. Il a en outre appelé à la pleine mise en œuvre de l'accord de Minsk.

Selon le Vice-Secrétaire général, la majorité des clauses de l'accord de Minsk n'ont toujours pas été mises en œuvre. Il a fait état d'interprétations divergentes sur le séquençage de la mise en œuvre, notamment les conditions requises pour la tenue d'élections locales dans les zones contrôlées par les rebelles, ainsi que le contrôle des zones frontalières et le départ de groupes armés étrangers. Les questions de l'amnistie et des changements constitutionnels de statut spécial figurent aussi sur cette liste.

Il a averti que ces problèmes menacent l'ensemble du processus politique.

Jan Eliasson a en outre signalé que la zone de conflit demeure fortement militarisée, et que le danger d'une grave escalade est toujours présent.

Il a aussi juge urgent de répondre à la question des munitions non-explosés et des engins explosifs artisanaux qui sont à présent la principale cause de décès et de blessures dans l'est de l'Ukraine.

(Extrait sonore : Jan Eliasson, Vice-Secrétaire général des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...