Soudan du sud : Des combats forcent plus de 4000 personnes à se réfugier en RDC

Écouter /

Un groupe d’enfants dans un camp à Marial-bek, au Soudan du sud. Photo: ONU/JC McIlwaine

Au Soudan du Sud, dans la région Equatoria-Occidentale, des combats opposants des groupes locaux, les Arrow Boys, à l'armée sud-soudanaise, ont forcé plus de 4000 personnes à se réfugier dans une zone reculée de la République démocratique du Congo, le territoire Dungu.

Selon le Haut-Commissariat pour les réfugiés, 90% de ces réfugiés sud-soudanais sont des femmes et des enfants, la majorité des hommes étant restés sur place. Le HCR signale aussi que le campement Ezo qui abritait près de 3 300 Congolais qui s'étaient réfugiés au Soudan du sud est à présent pratiquement vide, plus de 1200 personnes ayant décidé de retourner en RDC, les autres s'étant réfugiés dans des champs.

La Représentante spécial du Secrétaire général pour le Soudan du sud, Ellen Margrethe Løj, souligne que pour le Soudan du sud, « la lumière au bout du tunnel » c'est la mise en œuvre de l'accord de paix que les parties ont conclu au mois d'août.

Elle précise que la Mission de l'ONU dans le pays (MINUSS) est impliqué sur le front politique pour appuyer cette mise en œuvre, en participant aux différents mécanismes de l'accord de paix, à la fois par rapport à la sécurité et au suivi et à l'évaluation dans leur ensemble.

Ellen Margrethe Løj indique par ailleurs que la Mission de l'ONU dans le pays envisage dans son prochain mandat de participer à la formation de la force de police conjointe intégrée à Juba et dans trois grandes villes.

(Extrait sonore : Ellen Margrethe Løj, Représentante spécial du Secrétaire général pour le Soudan du sud)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...