Rétrospective 2015 : un accord pour sortir la Libye de la violence et des divisions politiques

Écouter /

Certaines des parties libyennes lors de la signature de l’Accord politique libyenm, le 17 décembre, à Shkirat, au Maroc. Photo: MANUL

L'année 2015 s'achève avec la signature d'un accord politique qui pourrait ouvrir la voie à la fin des violences et des divisions politiques en Libye, un accord conclu le 17 décembre après une longue succession de réunion et de démarches initiées par l'ONU pour relancer le dialogue entre les parties au conflit en Libye.

Début 2015, la situation était grave en Libye. Plus de trois ans après la chute du régime Kadhafi, Tripoli et Benghazi sont tombées entièrement ou partiellement aux mains de milices, et la situation sur le plan politique était compliquée : le pays comptait deux Parlements et deux gouvernements rivaux, l'un basé à Tripoli et l'autre dans l'est, le seul reconnu par la communauté internationale.

L’absence d’un pouvoir fort en Libye a en outre créé un véritable chaos qui a permis l’expansion de groupes extrémistes tel que Daesh et ses alliés dans plusieurs zones dans le pays.

Le 14 janvier, après de long mois de négociations, les parties libyennes, y compris certaines qui boycottent le Parlement reconnu par la communauté internationale, ont accepté de venir à Genève pour discuter, sous la houlette de l'ONU, d'un règlement politique censé débouché sur la création d'un gouvernement d'unité nationale.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis. Extraits sonores : Bernardino León, ancien Représentant spécial du Secrétaire général pour la Libye; John Kerry, Secrétaire d'État des États-Unis).

Classé sous Conflits, Dossiers, L'info, Le Journal.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...