L’ONU demande 2 milliards de dollars pour venir en aide aux populations du Sahel, confrontées à plusieurs crises

Écouter /

Rencontre entre le chef du village de Sinegodar au Niger et des représentants d'agences du système des Nations unies, du Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires et d'organisation partenaires. Photo: OCHA/Nicole Lawrence

Les Nations Unies et les partenaires humanitaires ont lancé jeudi l’appel de fonds humanitaire pour le Sahel pour 2016. Le plan régional cherche à mobiliser 1,98 milliard de dollars US pour fournir une assistance vitale à des millions de personnes touchées par les crises dans neuf pays de la région africaine du Sahel.« Au Sahel, les effets cumulés du changement climatique, de la pauvreté extrême, de la croissance rapide de la population, et de l'augmentation inquiétante de la violence et de l'insécurité compromettent la vie, les ressources et les perspectives de communautés qui comptent parmi les plus vulnérables au monde,» a déclaré Toby Lanzer, Sous-Secrétaire général et Coordonnateur humanitaire régional pour le Sahel. En 2016, quelque 23,5 millions de personnes – presque une personne sur six – ne mangeront pas à leur faim, dont au moins six millions auront besoin d’une assistance alimentaire d’urgence. La malnutrition aiguë menacera la vie et le développement de 5,9 millions d’enfants de moins de cinq ans.

La hausse de la violence a aggravé une situation déjà précaire et généré des nouveaux pics de déplacements. Aujourd’hui, 4,5 millions de personnes ont été forcées à fuir leurs foyers, soit un triplement en moins de deux ans. En plus de la situation instable au Mali, où l’insécurité continue d’entraver le retour dans leurs foyers de quelque 200 000 Maliens déplacés, la violence en cours dans le bassin du Lac Tchad est responsable de plus de la moitié des personnes déplacées dans le Sahel.

La hausse démographique est aussi une autre source d'inquiétude, selon Toby Lanzer qui indique que les populations des pays du Sahel pourraient bien doubler d'ici vingt ans.

L’appel humanitaire régional pour le Sahel 2016 est fondé sur des plans de réponses et les appels des neuf pays du Sahel confrontés à des crises alimentaires et nutritionnelles, aux catastrophes naturelles et à la violence: le Burkina Faso, le Cameroun, la Gambie, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigéria, le Sénégal et le Tchad.

L'appel régional 2016 intègre les actions de plus d’une centaine d'organisations partenaires dédiées à sauver des vies et protéger les communautés les plus vulnérables. Il s'inscrit dans une stratégie régionale pluriannuelle qui –en plus des secours vitaux- insiste sur les interventions précoces et le renforcement des partenariats avec les gouvernements et les organisations de développement.

(Propos de Toby Lanzer, Sous-Secrétaire général et Coordonnateur humanitaire régional pour le Sahel, recueillis par Daniel Dickinson)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...