OMS/OIE : Nouveau cadre mondial pour éliminer la rage humaine

Écouter /

Une personne décède de rage toutes les dix minutes dans le monde. C'est le triste bilan rappelé ce jeudi à Genève. Chaque année, la rage tue près de 70 000 personnes, majoritairement des enfants dans les pays en développement. Pourtant, elle peut être éliminée. C'est pourquoi, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Alliance mondiale pour la lutte contre la rage (GARC) ont lancé un Nouveau cadre mondial pour éliminer la rage humaine transmise par les chiens.

Ce cadre prévoit trois actions importantes, avec notamment la fabrication de vaccins humains abordables, un traitement rapide pour toutes les personnes mordues par des chiens enragés et une vaste campagne de masse du chien pour lutter contre la maladie à sa source.

L'objectif est d'éliminer la rage humaine et d’économiser des dizaines de milliers de vies chaque année. En attendant, la rage est l'une des zoonoses les plus meurtrières. Chaque année, la rage tue près de 70 000 personnes, majoritairement des enfants dans les pays en développement.

Plus de 95 % des cas humains de rage sont dus à des morsures de chiens infectés, et contrairement à de nombreuses autres maladies, nous disposons de tous les outils nécessaires pour l'éradiquer. « C'est pourquoi chaque mort de plus est une victime de trop », font remarquer l'OIE et l'OMS.

(Extrait sonore : Docteur Bernard Vallat, Directeur général de l'Organisation mondiale de la santé animale ; propos recueillis par Alpha Diallo)

Classé sous Femmes et enfants, L'info, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...