Migration : une réalité à gérer et non pas un problème à résoudre, selon l'OIM

Écouter /

Trois jeunes réfugiés dans un train en ex-République yougoslave de Macédoine. ©UNICEF/UNI197652/Gilbertson VII

Ce vendredi marque la Journée internationale des migrants, une Journée qui revêt une signification particulière alors que l'Europe fait face à une crise de réfugiés sans précédent.

Dans un entretien accordé à la Radio de l'ONU, William Lacy Swing, Directeur général de l'Organisation internationale pour les migrations, affirme que la migration n'est pas un problème à résoudre, mais une réalité humaine qu'il faut gérer.

Il examine le phénomène du sentiment anti-migrant, y voyant notamment une conséquence de la mondialisation, et du fait que les gens ont, selon lui, peur de perdre leur identité personnelle et nationale.

William Lacy Swing estime aussi que le débat qui entoure la migration doit se center non pas sur la question de l'identité mais la définition d'intérêts et de valeurs communes.

Le Directeur général de l'OIM fait en outre observer qu'avec le déficit démographique auquel font face les pays développé, la migration serait en fait un phénomène désirable.

Selon les estimations, 960 000 personnes ont traversés la Méditerranée cette année pour se rendre en Europe.

(Interview : William Lacy Swing, Directeur général de l'Organisation internationale pour les migrations. Propos recueillis par Isabelle Dupuis)

Classé sous Dossiers, L'info, Le Journal, MIGRATION.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...