Libye : les parties au conflit signent l'Accord politique

Écouter /

Martin Kobler, Représentant spécial du Secrétaire général pour la Libye, lors d’une conférence de presse organisée le 12 décembre, à l’issue du dialogue politique libyen. Photo: ONU/MANUL

Après plus d'un an de négociations sous la houlette de l'ONU, les parties au conflit en Libye ont signé, ce jeudi, à Shkirat au Maroc, l'Accord politique libyen.

Alors que la Libye compte actuellement deux Gouvernements et Parlements rivaux, la signature de cet accord doit permettre de créer un Gouvernement d'unité nationale et ultimement de mettre un terme aux combats.

Plus de trois ans après la chute du régime Kadhafi, l’absence d’un pouvoir fort en Libye a en effet créé un véritable chaos qui a notamment permis l’expansion de groupes extrémistes tel que Daesh à travers plusieurs zones du pays.

Martin Kobler, le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Libye, a affirmé qu'à partir d'aujourd'hui, « l'accord met en place un seul ensemble d'institutions légitimes, des composantes de base essentielles pour créer une Libye pacifique, sûre et prospère ».

Il a précisé que des représentants de toutes les composantes de la société libyenne s'étaient rassemblées, notamment des membres de la Chambre des représentants et du Congrès général national.

« Il y a des hommes et des femmes de différents partis politiques, de la société civile et de nombreuses municipalités. Vous êtes des personnalités publiques importants en Libye », a-t-il notamment affirmé.

(Extrait sonore : Martin Kobler, le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Libye)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...