Les Quinze appellent à améliorer le dialogue avec les pays fournisseurs de troupe et de personnel de police

Écouter /

Le Conseil de sécurité lors de la lecture de la Déclaration présidentielle sur les opérations de maintien de la paix (31 décembre 2015). Photo: ONU/Rick Bajornas

Le Conseil de sécurité a achevé l'année avec l'adoption, jeudi, d'une déclaration présidentielle visant à renforcer l'exécution des mandats des opérations de maintien de la paix de l'ONU. Ce texte fait notamment suite à l'avis du Secrétaire général que l'absence d'un dialogue au moyen de consultations entre le Conseil, le Secrétariat et les pays fournisseurs de contingents et de personnel de police avaient eu des répercussions sur l'exécution des mandats des opérations de l'ONU dans le monde.

Dans la déclaration présidentielle, les Quinze estiment notamment que les consultations qu'ils mènent avec les pays fournisseurs de contingents et d'effectifs de police et le Secrétariat doivent s'étendre au-delà de la simple question du mandat des opérations de paix, pour prendre en considération des questions telles que la sûreté et la sécurité des soldats de la paix, mais aussi allégations d'exploitation et d'abus sexuels.

Par ailleurs, le Conseil de sécurité encourage vivement le Secrétariat à consulter en temps utile les pays fournisseurs quand il envisage une quelconque modification des activités militaires, des règles d'engagement, ou de la structure de commandement d'une mission, qui aurait des incidences sur les besoins en personnel et en matériel.

Le Conseil demande aussi au Secrétaire général de veiller à ce que toutes les parties concernées soient informées de tout changement apporté à un mandat, afin que ceux-ci soient compris par tous de la même façon et que le mandat soit mieux exécuté à l'échelle de la mission.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...