La RCA entre dans la phase la plus délicate du processus électoral

Écouter /

Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, lors de son intervention devant le Conseil de sécurité. Photo: ONU/Loey Felipe

Le référendum achevé, la République centrafricaine est entrée dans la phase la plus délicate du processus électoral. C'est ce qu'a affirmé ce matin, devant le Conseil de sécurité le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, qui intervenait au lendemain de la tenue du référendum constitutionnel organisé dans l'ensemble du pays.

Hervé Ladsous s'est félicité du fait que 60% des électeurs avaient pu voter hier, mais a toutefois déploré plusieurs cas de violences électorales qui ont conduit à reporter à aujourd'hui la tenue du scrutin dans les localités concernées.

Alors que premier tour des élections présidentielles et législatives est prévu le 27 décembre, Hervé Ladsous s'est aussi inquiété du fait que seulement un tiers des électeurs parmi la population de réfugiés ait pu être inscrits.

Le Secrétaire général adjoint a par ailleurs souligné que les élections ne sont pas une fin en elle-même, et qu'il faut faire davantage pour répondre aux causes profondes de la crise que traverse la RCA, d'où l'importance, selon, d'avoir un nouveau gouvernement travaillant dans un « esprit d'unité, d'inclusivité et de réconciliation ».

(Extrait sonore, Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...