La Commission d'enquête sur la Syrie félicite l'adoption d'une feuille de route pour la paix, par le Conseil de Sécurité

Écouter /

Le Président de la Commission d'enquête internationale indépendante sur la République arabe syrienne, Paulo Sérgio Pinheiro. Photo : ONU /Jean-Marc Ferré

La Commission internationale et indépendante d'enquête sur la Syrie s'est félicitée lundi de l'adoption à l'unanimité de la résolution 2254 du Conseil de Sécurité, une première depuis le début du conflit. En effet le 18 décembre une réunion ministérielle du Conseil de sécurité sur la Syrie a appuyé une feuille de route pour restaurer la paix dans le pays. Cette résolution requiert un processus politique inter-syrien chapeauté par les Nations Unies, mais également la mise en place d'une structure gouvernementale crédible et inclusive dans un délai de six mois. Lors de cette réunion ministérielle du 18 décembre, les Quinze ont notamment prié le Secrétaire général de réunir dès le mois prochain, les représentants de toutes les parties syriennes (gouvernement et opposition) pour des négociations en vue d'une transition politique et d'un cessez-le-feu.

Selon Ban Ki-moon, il s'agit de la première résolution du Conseil mettant l'accent sur la recherche d'une voie politique pour sortir du conflit syrien, qui dure depuis plus de quatre ans.

Ces mesures consisteraient à mettre fin aux attaques sans discernement contre les civils, notamment aux barils explosifs; à autoriser le passage de convois humanitaires, sans entrave et à cesser les attaques contre les infrastructures civiles tels que les installations médicales et scolaires et à libérer les personnes détenues.

Le Secrétaire général a précisé que les Nations Unies sont prêtes à relancer les pourparlers inter-syriens sous l'égide de l'Envoyé spécial, Steffan de Mistura

 

De son côté le chef de la Commission d’enquête, Paulo Sergio Pinhero, a révélé que la résolution représente une plateforme solide pour initier ce processus. « Seul une solution politique peut mettre un terme à cette guerre ruineuse et à la souffrance inimaginable endurée par le peuple syrien » a-t-il déclaré à ce propos. La Commission se félicite également de l'adoption de la résolution 2253, le 17 décembre sur la lutte contre Daesh et d'autres organisation terroristes et apprécie les séries de mesures pour réduire voire supprimer les sources de financement du terrorisme.

 

(Mise en perspective Tsigué Shiferaw)

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...