Haïti : inquiet de l'incertitude politique, Ban appelle à un transfert du pouvoir par la voie électorale

Écouter /

Des électeurs haïtiens votent au second tour des élections législatives et sénatoriales et au premier tour du scrutin présidentiel, dans la capitale d'Haïti, Port au Prince, le 25 octobre 2015. Photo: ONU/MINUSTAH/Logan Abassi

Le Secrétaire général de l’ONU s’est dit préoccupé mardi par l’incertitude politique croissante en Haïti. Ban Ki-moon a exhorté les deux candidats au second tour de l’élection présidentielle à faciliter la poursuite du processus électoral tout en préservant les acquis démocratiques récents du pays.

« Le Secrétaire général est préoccupé par l’incertitude politique croissante en Haïti, à la suite de la publication des résultats des élections du 25 octobre », qui incluaient le premier tour du scrutin présidentiel, indique une déclaration de son porte-parole.

Selon cette déclaration, tout en prenant note des efforts déployés par toutes les parties prenantes, y compris la création d’une Commission d’évaluation électorale le 16 décembre afin de répondre aux préoccupations des partis d’opposition et d’assurer la conclusion de l’élection présidentielle dans les délais requis et avec succès, M. Ban a souligné qu’il est « de la responsabilité de tous les acteurs politiques de décourager la violence et d’encourager un esprit d’unité dans tout le pays ».

Le chef de l’ONU « appelle à l’intensification d’urgence du dialogue afin d’assurer le transfert du pouvoir par la voie électorale, dans les délais fixés par la constitution, de maintenir la stabilité et de préserver les acquis démocratiques du pays ».

« Le Secrétaire général exhorte les deux candidats au second tour du scrutin présidentiel à dialoguer de bonne foi avec les institutions compétentes, afin d’identifier et mettre en œuvre les mesures nécessaires pour permettre au processus d’aller de l’avant », dit encore la déclaration.

Selon des informations de presse, le second tour avait été fixé au 27 décembre entre Jovenel Moïse, du parti gouvernemental, et un ancien responsable gouvernemental, Jude Célestin, mais l’élection a été reportée sine die.

Selon la déclaration, M. Ban a réaffirmé la détermination de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) et du système de l’ONU dans son ensemble, à continuer de soutenir le peuple haïtien dans la réalisation de ses aspirations démocratiques.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...