COP21: l'Accord signé, Ban Ki-moon appelle à transformer les engagements en actions « urgentes et décisives »

Écouter /

Le Secrétaire général, Ban Ki-moon, commentant l’adoption de l’Accord de Paris devant le presse. Photo: ONU/Rick Bajornas

De retour au Siège après avoir assisté, au Bourget, à la signature de l'Accord de Paris, le Secrétaire général a engagé, lundi, les Gouvernements et tous les acteurs de la société à transformer ces engagements en actions urgentes et décisives.

Intervenant lors d'un point de presse, Ban Ki-moon a vu dans l'Accord de Paris une victoire pour la population, le bien commun et le multilatéralisme.

Il a salué le « choix historique » qu'ont fait les pays du monde en décidant unanimement de travailler la main dans la main pour affronter le défi décisif de notre époque. L'Accord de Paris, a affirmé le Secrétaire général, est l'action la plus significative à avoir été prise depuis des années pour honorer le mandat de la Charte qui est de sauver les prochaines générations.

Fruit de plusieurs années de dur travail, l'Accord de Paris incarne pour Ban Ki-moon une nouvelle approche en matière de coopération mondiale sur la question des changements climatiques, les pays ayant reconnu que le meilleur moyen de préserver leurs intérêts nationaux était d'agir pour le bien commun.

Devant la presse, le Secrétaire général a également indiqué que l'Accord de Paris envoie un signal claire que la transformation de l'économie mondiale vers une croissance à faible émission de carbone, résistante au climat est inévitable, positive et déjà en court.

Pour Ban Ki-moon, l'Accord marque un tournant décisif dans la quête mondiale d'un avenir plus sûr, plus durable et prospère. Il permettra en outre de réaliser les objectifs de développement durable, de sauver des vies, d'améliorer le bien-être humain et de promouvoir des sociétés plus pacifiques et plus stables.

Ban Ki-moon a en outre fait savoir que la conclusion de cet accord avait été l'une de ses principales priorités depuis le premier jour où il est devenu Secrétaire général, et qu'il n'avait jamais perdu foi en la capacité de la communauté internationale à se montrer à la hauteur du défi climatique.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...