COP21 : Ban Ki-moon reste encouragé par le progrès des négociations à la Conférence sur le climat

Écouter /

 

Le Secrétaire général Ban Ki-moon (à droite) et le Ministre français des affaires étrangères, Laurent Fabius, président de la COP21, lors d'une conférence de presse. Photo ONU/Mark Garten

Les négociations vers un accord sur les changements climatiques à Paris sont « les plus complexes et les plus importantes jamais tentées, » a estimé vendredi le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, qui s’est dit « rassuré par les progrès enregistrés » jusque-là.

Lors d’une conférence de presse sur le site de Paris-Le Bourget, en présence du président de la COP21, le Ministre français des affaires étrangères, Laurent Fabius, il a salué l’implication forte et l’engagement des ministres et des négociateurs ainsi que de tous les participants à ces très difficiles négociations.

Depuis près de deux semaines, les représentants des gouvernements travaillent sur un accord universel sur le climat visant à maintenir la hausse des températures en dessous de deux degrés Celsius d’ici la fin du siècle.

« J’ai participé à de nombreuses négociations multilatérales de tout ordre, et celle-ci, est, de loin, la […] plus difficile mais aussi la plus importante pour l’humanité », a indiqué le Secrétaire général. « Il reste à peine quelques heures pour conclure », a-t-il ajouté.

Ban Ki-moon a souligné qu’il restait plusieurs points en suspens dont la différenciation, les ambitions et les financements pour le climat mais, a-t-il ajouté, grâce à des années de négociations, les parties en présence ont déjà « de très bonnes solutions ».

« Ce matin nous avons un texte bien plus clair et fluide », a indiqué le chef de l’ONU. « C’est une bonne base pour la suite des négociations. De nombreux crochets ont été éliminés, il en reste encore seulement quelques-uns. »

Même si le Secrétaire général n’est pas directement engagé dans les négociations, il a appelé les négociateurs à prendre leur décision dans le cadre d’une vision globale et non pas dans une perspective nationale. « De bonnes solutions globales donneront de bonnes solutions locales. Les décisions finales doivent être prises dans l’intérêt de l’humanité ».

Juste avant cette conférence de presse, Ban Ki-moon et Laurent Fabius se sont rencontrés pour discuter des dernières avancées et préparer l’adoption de l’accord, attendue pour samedi.

« Nous avons beaucoup travaillé ces jours derniers, et ce matin encore nous avons terminé le travail collectif à 6 heures du matin et je reprends mes consultations avec tous les groupes dans les minutes qui viennent », a déclaré M. Fabius.

« Laissez-moi vous dire simplement que nous sommes presque au bout du chemin, que je suis optimiste, que les conditions de préparation de cet accord ambitieux ont été très bonnes et qu’à l’issue des consultations que je vais avoir je vais être en mesure demain matin à 9 heures de présenter à l’ensemble des parties un texte, qui j’en suis sûr sera approuvé et sera un grand pas en avant », a-t-il ajouté.

(Correspondance de Cristina Silveiro, envoyée spéciale de la Radio des Nations Unies à la COP21)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...