COP 21 : des acteurs environnementaux du Nord-Kivu réclament des dividendes

Écouter /

Raymond Tshibanda, ministre congolais des Affaires étrangères à la Conférence sur le climat (COP21), le 7 décembre 2015 à Paris.

A la veille de la clôture de la 21eme Conférence mondiale sur le climat (COP 21) à Paris (France), certains acteurs environnementaux du Nord-Kivu invitent la délégation congolaise à cette rencontre à revendiquer, auprès des grands pollueurs, des dividendes conséquents de la contribution de leur province à la régulation du climat mondial.

Kahisavera Mbake, un opérateur forestier qui exploite 200 hectares cultivés en territoire de Lubero depuis une dizaine d'années pense qu'il devrait largement bénéficier des dividendes, à l'issue de la COP-21.

«C'est avec mon argent que j'ai fait tout ce travail, mais je ne bénéficie d'aucun soutien ou encouragement», a-t-il déclaré à Radio Okapi.

Cette plantation produit des pluies et tout le monde a déjà profité de son l'oxygène, a soutenu Gédéon Bakereti du Projet "Eco-Makala" de Fonds mondial pour le développement (WWF).

De son côté, Sebuke Sinamenye, enseignant à l'université à Goma, souligne pour sa part que les rivières du Nord-Kivu contribuent davantage à la régulation du régime hydrographique de plusieurs pays d'Afrique.

«Il y a la partie Est comme Rutshuru, Lubero et Beni qui déversent leurs eaux sur le Nil. Et, c'est ce qui permet aux pays comme l'Ethiopie et l'Erythrée de survivre», a-t-il précisé.

La délégation de la RDC à la COP21 dont la clôture intervient le 11 décembre prochain est conduite par le ministre des Affaires étrangères, Raymond Tshibanda.

Déjà les délégués des cent quatre-vingt-quinze pays participant à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), se sont mis d'accord le week-end dernier, sur un texte de compromis pour l'adoption d'un accord contre le réchauffement climatique.

(Mise en perspective: Jules Ngala Wamona, Radio Okapi avec extraits sonores de Kahisavera Mbake, opérateur forestier;Gédéon Bakereti du Projet "Eco-Makala" du Fonds mondial pour le développement (WWF); Sebuke Sinamenye, enseignant à l'université à Goma)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...