Burundi : le HCR prêt à aider en cas d'une nouvelle détérioration de la situation

Écouter /

Deux enfants réfugiés du Burundi à Kambia à Mahama, à l’est du Rwanda. (Photo: UNICEF / Pflanz)

Alors que la situation sécuritaire se détériore au Burundi, en particulier à Bujumbura, le bureau du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) dans le pays indique, que malgré l’aggravation de la situation, il n’y a pas d'augmentation du nombre de réfugiés ou de personnes déplacées. Toutefois l'ONU et le HCR se tiennent prêts à faire face en cas d'une nouvelle détérioration des conditions dans le pays.

 

Selon Abel Mbilinyi, le Représentant HCR au Burundi, le 1er Vice-Président burundais a assuré les diplomates que la situation sécuritaire après le week-end est revenue à la normale et qu'il n'y pas eu de nouvelles violences.

Le représentant a précisé que les derniers incidents n'ont pas eu de conséquences majeures sur le sort des réfugiés ou des personnes déplacées dans le pays, même s'il a été proposé au réfugiés d'être regroupés dans certains camps pour leur protection.

Selon plusieurs sources concordantes, plus de 80 personnes y compris du personnel de sécurité ont été tuées au cours des violences qui ont commencé vendredi et se sont poursuivies durant le week-end.

(Extrait sonore : Abel Mbilinyi, Représentant du HCR au Burundi ; propos recueillis par Joseph Msami)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...