Ban Ki-moon salue l'accord entre le Japon et la Corée du Sud sur la question des « femmes de réconfort »

Écouter /


La Présidente de la République de Corée, Park Geun-hye, s'exprime lors du débat général de la 70ème session de l'Assemblée générale de l'ONU. Photo ONU/Cia Pak

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a salué lundi l’accord conclu entre le Japon et la Corée du Sud sur la question des femmes coréennes qui avaient été réduites de force à l’esclavage sexuel dans l’Armée impériale japonaise, a indiqué son porte-parole.

Ban Ki-moon « se réjouit du fait que les gouvernements des deux pays soient parvenus à un accord sur les questions relatives aux ‘femmes de réconfort’ lors d’une réunion bilatérale des ministres des affaires étrangères à Séoul le 28 décembre », a déclaré le porte-parole.

Il « espère que cet accord contribuera à améliorer les relations entre les deux pays », a-t-il ajouté.

Ban Ki-moon « apprécie le fait que le Président de la République de Corée, Park Geun-hye, et le Premier ministre du Japon, Shinzo Abe, aient fait preuve de sens de l’histoire et de vision en vue de l’amélioration des relations entre les deux pays ».

Le Secrétaire général, qui est de nationalité sud-coréenne, a souligné combien il importait pour les pays du nord-est de l’Asie de bâtir des relations orientées vers l’avenir, basées sur la reconnaissance de l’Histoire.

L’accord conclu lundi, dans lequel le Japon a présenté des excuses et promis un versement de 8,3 millions de dollars, visait à lever l’un des plus importants obstacles à l’amélioration des relations entre la Corée du Sud et le Japon. Les « femmes de réconfort » constituent l’un des héritages les plus douloureux de la période de colonisation de la péninsule coréenne par le Japon, qui a duré de 1910 à la défaite japonaise dans la Seconde guerre mondiale en 1945.

Les deux ministres des affaires étrangères, en annonçant l’accord, ont affirmé que les deux pays le considéraient comme une « résolution finale et irrévocable » de cette question.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...