Yémen: d'importants dégâts redoutés après le passage du cyclone Chapala

Écouter /

L’Organisation météorologique mondiale (OMM) avait mis en garde le Yémen et Oman contre l’arrivée d’un « cyclone tropical très rare et potentiellement à fort impact ». Finalement ces prévisions du cyclone Chapala se sont matérialisées sur le terrain par des vents violents et de fortes pluies. Ce cyclone qui a frappé dans la nuit de lundi à mardi les côtes du sud-est du Yémen a provoqué des inondations et des dégâts. Mais pour le moment, aucun bilan pour les victimes n'a été fourni.

 

A ce stade, les organismes humanitaires de l'ONU et l'Organisation météorologique mondiale (OMM) ne fournissent aucun bilan sur les victimes et les dégâts. Seule certitude après le passage du cyclone Chapala au Yémen, les vents ont soufflé parfois à plus de 145 km/heure. Et de fortes vagues ont balayé les côtes des provinces du Sud-Est. Mais l'OMM redoute surtout les conséquences des pluies torrentielles pour un pays désertique et aride qui a surement des infrastructures inadaptées. D'autant plus que les prévisions tablent sur l'équivalent en une journée de six à dix ans d'intempéries lors du passage du cyclone.

Et du côté des humanitaires, l'aide s'organise.  « C'est juste une catastrophe qui s'ajoute au drame quotidien des Yéménites qui connaissent vraiment une situation difficile, rappelle Fadela Chaib est le porte-parole de l'OMS. Nous nous sommes préparés en envoyant sur place dans le gouvernorat de Hadramaout des équipements médicaux pour plus de milles patients qui pourraient avoir de différentes blessures ou des problèmes de santé ».

Il faut juste signaler qu'en raison du conflit, le Yémen traverse une crise humanitaire sans précédent. Selon les dernières estimations du Programme alimentaire mondial (PAM), plus de 7 millions de personnes ont besoin d’une assistance alimentaire.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève ; avec un extrait sonore de Fadela Chaib, porte-parole de l'OMS)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...