Terrorisme : mieux cerner les motivations des combattants étrangers

Écouter /

Conseil de sécurité (Photo : ONU)

Le Comité contre le terrorisme du Conseil de sécurité se réuni ce mardi après notamment les attentats de Paris et de Beyrouth. Une nouvelle fois la question du recrutement des combattants terroristes étrangers, un phénomène qui touche près de 100 pays est au centre des discussions.

Les experts du Comité et les participants tentent de mieux comprendre les raisons qui ont poussé près de 30 000 combattants terroristes étrangers à tout quitter pour aller se battre en particulier en Syrie et en Iraq.

Selon Weixiong Chen, Directeur exécutif adjoint de la Direction exécutive du Comité, interviewé par la Radio des Nations Unies, il y a a beaucoup de raisons qui poussent des personnes à rejoindre les rangs de Daesh et des autres groupes, notamment l'existence de griefs, par exemple, la marginalisation, le chômage, et les questions de religion et d’immigration. Il évoque aussi des problèmes psychologiques.

Pour le Directeur exécutif adjoint, ceux qui voyagent pour devenir des combattants étrangers, sont radicalisés par les organisations terroristes et les terroristes, ce qui est vraiment inquiétant. C'est pourquoi l’extrémisme et la radicalisation sont les questions sur lesquelles le Comité tente de concentrer en ce moment en plus d’autres facteurs qui contribuent au phénomène des combattants étrangers. Et ce qui est vraiment étonnant ces derniers temps, c'est que les combattants étrangers ne sont pas que des hommes, des adultes, il y a aussi des enfants, des jeunes et des femmes.

(Extrait sonore : Weixiong Chen, Directeur exécutif adjoint de la Direction exécutive du Comité contre le terrorisme ; propos recueillis par Veronica Reeves)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...