Syrie : conférence internationale sur l’aspect humanitaire de la crise en février à Londres

Écouter /

Déplacés syriens aidés par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Photo OMS Syrie

Les Nations Unies et quatre de ses Etats membres ont appelé lundi la communauté internationale à venir en aide aux millions de personnes déplacées par le conflit en Syrie et annoncé la tenue dans ce but d’une conférence internationale en février 2016 à Londres.

« Il incombe à la communauté internationale d’aider les 13,5 millions de personnes vulnérables et déplacées en Syrie, ainsi que les 4,2 millions de Syriens réfugiés dans les pays voisins, et nous devons accentuer nos efforts », ont déclaré conjointement le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Norvège, le Koweït et le Coordonnateur des affaires humanitaires de l’ONU, Stephen O’Brien.

Les contributions financières destinées à cette assistance humanitaire pour 2015 s’élèvent à 3,4 milliards de dollars alors que les besoins ont été estimés à 8,4 milliards, et elles n’ont pas encore atteint leur niveau de l’année dernière, soulignent les cinq auteurs de la déclaration, ajoutant : « En tant que communauté internationale, nous devons faire davantage ».

« Il est temps d’agir ; c’est pourquoi nous organiserons une conférence sur la crise humanitaire syrienne à Londres au début de février 2016, en nous appuyant sur les acquis de précédentes conférences tenues au Koweït », déclarent-ils.

Ils précisent qu’ils inviteront les dirigeants du monde, les organisations non gouvernementales et les représentants de la société civile afin de :

- Lever de nouveaux fonds afin de subvenir aux besoins de tous ceux qui sont affectés par la crise syrienne à l’intérieur du pays et pour aider les pays voisins, qui ont fait preuve d’une grande générosité en accueillant des réfugiés, à faire face à l’impact de la crise.

- Identifier les moyens de financement à long terme, pour couvrir 2016 et les années suivantes.

- S’occuper des besoins à plus long terme des personnes affectées par la crise en trouvant les moyens de créer à leur intention des emplois et de leur fournir une éducation.

Cette Conférence sur la crise syrienne précèdera un Forum de haut niveau sur les déplacements forcés dans les conflits de longue durée organisé par le Royaume-Uni, l’ONU et la Banque mondiale, ainsi que le Sommet humanitaire mondial prévu en mai à Istanbul.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...