Réfugiés : le HCR préoccupé par le manque de capacités d'accueil en Grèce

Écouter /

Abdul Rahman, réfugié originaire de Damas en Syrie, lors de son arrivée dans l’île grecque de Lesbos, en septembre. Photo: © UNICEF/NYHQ2015-2612/Gilbertson VII

Dans les îles grecques, le Haut-Commissariat pour les réfugiés travaille sans relâche depuis une semaine pour aider les réfugiés, les migrants et les communautés locales qui ont été affectées par une grève des transports maritimes qui s’est achevé ce vendredi matin. Les réfugiés continuent d'affluer après un voyage en mer périlleux qui a coûté la vie, hier, dans l'île de Kos, à un enfant de quatre ans. Un enfant de six ans est porté disparu.

Le HCR s'inquiète aussi des capacités limitées d'accueil sur place qui contraignent de nombreuses personnes à dormir dehors.

Andreas Needham, porte-parole du HCR indique que près de 20 000 réfugiés et migrants se trouvent actuellement dans les îles grecques, exerçant une pression considérable sur les capacités d'accueil limitées de plusieurs d'entre elles.

Cette situation souligne les appels répétés du HCR pour améliorer les conditions de réception et augmenter les capacités d'accueil en Grèce, et l'agence se félicite de l'accord récent pour créer plus de places en Grèce, y voyant un facteur essentiel pour stabiliser la situation et appuyer le programme de relocalisation. Des progrès ont été réalisés cette semaine avec la première relocalisation depuis la Grèce vers le Luxembourg d'un groupe de 30 chercheurs d'asile Syriens et Iraquiens.

(Extrait sonore: Andreas Needham, porte-parole du HCR)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...