RDC/Rapport du FMI: malgré les taux de croissance, l'indice de pauvreté reste parmi les plus élevés au monde

Écouter /

La lutte contre le choléra, maladie de la pauvreté, par Médecins sans frontières. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Malgré un taux de croissance en 2014 atteignant jusqu'à 9,2%, les indices de pauvreté de la République démocratique du Congo (RDC), demeurent parmi les plus élevés au monde. Les résultats fournis par la dernière évaluation annuelle de l'économie congolaise réalisée par le Fonds monétaire international (FMI) indiquent des améliorations sociales, comme un meilleur accès à l'éducation, mais soulignent qu'il est peu probable que la RDC puisse atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement fixés par les Nations Unies en 2000.

Selon Norbert Toé, Chef de mission du FMI en République démocratique du Congo, qui a dirigé la production du rapport, il ne faut pas oublier l'histoire économique du pays ces dernières années. Le gouvernement, en sortant de la guerre civile en 2002, a adopté un code minier trop généreux pour attirer des capitaux étrangers afin d'accroître les recettes du pays. Toutefois, le secteur des ressources naturelles, d'où vient principalement cette croissance, est à « haute intensité des capitales » et appelle à très peu de main d'œuvre. Ainsi, nous avons un afflux massif des capitaux étrangers pour exploiter les ressources naturelles, mais une demande très faibles de travailleurs locaux. En plus, dans le cas de la RDC, beaucoup de sous-traitance se fait en dehors du pays.

En vue des élections présidentielles, le Chef de mission du FMI, est revenu sur l'importance de la bonne gouvernance et la transparence dans la gestion des ressources naturelles. En effet, ce secteur génère la plus grande partie des recettes de l'État. Il souligne aussi que le nouveau code minier en discussion, qui remplacera celui de 2002, devra mieux s'inspirer des pratiques internationales.

(Interview : Norbert Toé, Chef de mission du FMI en République démocratique du Congo; propos recueillis par Bruce Edwards, Fonds monétaire international)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...