RDC/MONUSCO : le chef des casques bleus achève son mandat

Écouter /

Vidéoconférence de l'Onu du 11/11/2015 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo.

Le général Carlos Alberto Dos Santos Cruz quitte la Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO) après deux ans et demi passés à la tête des troupes onusiennes. Il dit quitter ce pays avec un double sentiment de frustration et de satisfaction pour l'action des casques bleus pour l'avènement d'une paix durable en République démocratique du Congo.

Il s'exprimait mercredi 11 novembre à Kinshasa au cours de sa dernière conférence hebdomadaire des Nations unies.

«Je pars de la mission avec beaucoup de frustration pour n'avoir pas été en mesure de faire plus pour le peuple congolais. C'était la souffrance et la frustration des populations qui me motivaient au quotidien», a déclaré le commandant des forces de la MONUSCO.

Le lieutenant général Carlos Alberto Dos Santos Cruz a indiqué que sa seule motivation de venir en RDC a été la volonté d'aider les plus vulnérables contre les bandes de criminels appelés groupes armés.

Parmi les ponts positifs, il a cité le rétablissement de la paix, qui a permis le relance de certaines activités de développement au Nord-Kivu. Il a évoqué notamment le retour de 25 000 à 30 000 déplacés dans la localité de Pinga, qui était autrefois théâtre de violents affrontements entre l'armée régulière et les miliciens.

Le lieutenant-général Carlos Alberto Dos Santos Cruz du Brésil avait été nommé commandant des forces de la Mission de stabilisation des Nations unies en République démocratique du Congo par le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, en mai 2013 pour succéder au général indien Chander Prakash.

 

Son successeur n'est pas encore connu.

(Extrait sonore : général Carlos Alberto Dos Santo Cruz, commandant militaire de la MONUSCO; propos recueillis par Radio Okapi)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...