RDC/Ituri : Rapprocher la justice militaire des populations

Écouter /

Un pêcheur sur la rivière à Epulu, dans le territoire de Mambasa en Ituri, 2006.

Seize personnes poursuivies pour braconnage, association des malfaiteurs et détention illégale d'armes de guerre comparaissent depuis samedi 31 octobre à Niania. Le tribunal militaire de Garnison de l'Ituri s'est déplacé pour organiser les audiences dans cette localité. Selon l’auditeur militaire de Garnison, les infractions mises à la charge des personnes interpellées ont été commises entre 2014 et 2015 dans le territoire de Mambasa.

Parmi les seize personnes jugées figurent neuf militaires congolais dont deux capitaines et sept civils dont une femme poursuivie pour détention illégale d'armes de guerre.

Les audiences portent sur cinq affaires de braconnage avec arme au sein de la réserve de faune à Okapi à Epulu, selon l'auditeur militaire de garnison.

Le procès va également trancher trois dossiers portant sur des cas de viol et deux sur des affaires de détention illégale d’arme de guerre et association des malfaiteurs.

Au cours de la première audience, le tribunal a identifié les prévenus. L'un d'entre eux, un évadé de la prison Bunia, sera jugé en son absence.

Ces audiences publiques sont prévues pour une durée de dix jours. Organisées grâce au financement du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), elles visent à renforcer la confiance de la population en la justice militaire.

(Correspondance de Radio Okapi: Martial Papy Mukeba à Beni)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...