RDC : Ban Ki-moon condamne l’attaque commise dimanche contre la MONUSCO au Nord Kivu

Écouter /

 


Opérations de déminage par la MONUSCO dans la région de Goma-Kibati, en République démocratique du Congo (RDC). Photo ONU/Sylvain Liechti

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a condamné lundi l’attaque perpétrée la veille par le groupe rebelle ougandais Forces démocratiques alliées (ADF) contre une base de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) à Makembi, dans le Nord Kivu.

Dans une déclaration, le porte-parole de M. Ban indique qu’un soldat de la paix originaire du Malawi a été tué et un autre blessé lors d’un violent échange de tirs. Quatre militaires des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et un certain nombre de civils ont également été tués dimanche lors de deux autres attaques commises par les ADF dans cette région, selon la déclaration.

Le Secrétaire général « appelle à une action rapide pour traduire en justice les auteurs de ces attaques », ajoute la déclaration. « Il est extrêmement préoccupé par la série d’attaques perpétrées par les ADF au Nord Kivu, qui ont déjà fait plus de 500 morts parmi les civils depuis octobre 2014. De telles attaques contre les civils constituent clairement une violation des normes internationales en matière de droits de l’homme et du droit humanitaire ».

M. Ban « réitère l’engagement des Nations Unies à soutenir les autorités de la RDC dans leurs efforts pour neutraliser les groupes armés et mettre fin à l’impunité, en conformité avec le mandat de la MONUSCO », poursuit la déclaration.

Il présente ses condoléances à la famille de la victime, ainsi qu’au Gouvernement et au peuple du Malawi. Il souhaite un prompt rétablissement au blessé, dit encore la déclaration.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...