RCA: le HCR exhorte les Centrafricains à saisir l’occasion de la visite du Pape pour se réconcilier

Écouter /

 

Un Casque bleu effectuant une patrouille dans le quartier de Boy Rab, à Bangui (sept. 2015). Photo: ONU/Nektarios Markogiannis

Le pape François est attendu ce dimanche à Bangui, capitale de la Centrafrique. Une visite qui intervient alors que la RCA se remet à peine d'une dernière vague de violence depuis septembre dernier avec son lot de pillages et d'affrontements entre milices armés. C'est donc un pays en proie à une grave crise humanitaire et sécuritaire que le Souverain pontife visitera. Le Chef de l’Etat du Vatican prévoit notamment de se rendre dans la grande mosquée du PK-5, comme l’avait fait le Secrétaire-général de l’ONU Ban Ki-moon en 2014.

Et le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) exhorte les belligérants à saisir l’occasion de la visite du Pape pour relancer le processus de réconciliation nationale.

Il faut juste rappeler que l'un des temps forts de la visite du Pape François en Centrafrique sera sa rencontre avec la communauté musulmane à la mosquée centrale de Bangui. Une visite qui revêt une importance extraordinaire dans ce pays durement ébranlé par les affrontements entre les rebelles de la Séléka, à majorité musulmane et les milices d'autodéfense anti-Balaka, composée essentiellement de chrétiens et d'animistes.

« Bien que la situation à Bangui est actuellement calme mais tendue, nous sommes préoccupés par les explosions de violence dans le pays, qui peuvent miner les efforts fragiles pour rétablir une paix durable et menacer la tenue des élections prévues en fin Décembre », fait remarquer le HCR. L'agence basée à Genève souligne que des centaines de maisons ont été détruites et plus de 70.000 civils ont été à nouveau déplacés depuis septembre dernier.

Le HCR rappelle que la dernière vague de violence a entraîné une augmentation de 18% du nombre de personnes déplacées dans le pays depuis septembre dernier. Le nombre des déplac és internes est ainsi passé de 378.400 en début septembre à 447.500 ce mois de novembre.

(Interview : Dalia Al Achi, porte-parole HCR à Bangui ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...