Migration : l'UNICEF salue le plan d'action du Sommet de La Valette

Écouter /

Natnahel, 16 ans, est un jeune migrant non accompagné orginaire d’Erythrée. Il montre la maladie cutanée qu’il a contracté dans un centre de détention près de Tripoli, en Libye. Il y a été incarcéré après avoir été intercepté sur un bateau par les gardes côtes libyens alors qu’il tentait de gagner l’Europe avec d’autres migrants. Il avait quitté son domicile un an auparavent (mai 2015). Photo: © UNICEF/NYHQ2015-1656/Romenzi

L'UNICEF se félicite du plan d'action adoptée lors du Sommet de La Valette qui s'est achevé hier à Malte. Ce sommet, organisé à la demande du Conseil de l'Europe, visait à aider les pays de l´Union européenne et de l'Afrique à trouver des solutions communes aux défis de la migration.

Dans un entretien accordé à la Radio de l'ONU Verena Knaus, analyste à l'UNICEF, indique que ce Plan d'action accorde la priorité à la situation des enfants migrants, envoyant, selon elle, un signal très fort sur l'importance de répondra aux défis de la migration en mettant l'accent sur les plus jeunes.

Elle indique que les enfants migrants font face à une multitude de risque pendant leur voyage, notamment le risque d'exploitation, mais aussi dans leur pays d'origine.

Verena Knaus souligne aussi que la grande majorité des migrants ne se rendent pas en Europe mais demeure en Afrique ou dans d'autres régions du monde, d'où la nécessité de prendre conscience de la nature globale du phénomène et d'adopter des stratégies globales pour y faire face.

Selon l'UNICEF, les enfants et les jeunes représentent 20% des migrants dans le monde. Au cours des neuf premiers mois de l'année, plus de 200 000 enfants migrants sont arrivés en Europe et ont fait une demande d'asile.

(Interview : Verena Knaus, analyste à l'UNICEF. Propos recueillis par Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...