Meurtres dans les sites du Patrimoine mondial: l'UNESCO demande à la RDC de sévir

Écouter /

Okapi en captivité dans la Réserve de faune à okapis (Crédit photo : Radio Okapi/RFO)

La Directrice générale de l'UNESCO demande à l'État congolais d'arrêter et de traduire en justice les auteurs de dizaines de meurtres qui ont eu lieu dans différents sites du Patrimoine mondial de la RDC en 2015.

Dans un communiqué diffusé durant le week-end, Irina Bokova condamne la recrudescence de violence de la part des miliciens, notamment dans les parcs nationaux de Garamba et des Virunga ainsi que dans la Réserve de faune à okapis (RFO), en Ituri.

Le dernier meurtre a eu lieu il y a plus d'une semaine dans le territoire de Mambasa. Un gardien de la RFO a été abattu dans le village de Zunguluka, sur la route nationale numéro 4.

Irina Bokova demande à la RDC de respecter son engagement de sécuriser les biens et les sites du Patrimoine mondial, conformément à la déclaration de Kinshasa signée le 14 janvier 2011.

Elle appelle aussi la communauté internationale et la MONUSCO, la Mission des Nations Unies en RDC d'appuyer les équipes de la RFO et à renforcer les FARDC (Forces armées de la République démocratique du Congo), pour assurer la sécurité des populations locales et du personnel de l'Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN).

Selon l'Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), des dizaines de gardes et de civils ont été tués dans les différents sites du Patrimoine mondial en RDC depuis le début de l'année.

(Correspondance de Radio Okapi)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...