L’ONU déclare 2016 l’Année internationale des légumineuses

Écouter /

Photo de legumineuses. PHOTO/FAO.

Les Nations Unies ont donné le coup d’envoi mardi 10 novembre de l’Année internationale des légumineuses. Celles-ci constituent une source bon marché, de protéines et de micronutriments essentiels et aux effets bénéfiques sur la santé et les moyens d’existence, en particulier dans les pays en développement.

L’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré 2016 Année internationale des légumineuses afin de sensibiliser sur les nombreux avantages que représentent ce type de plante, d’en stimuler la production et le commerce et d’en encourager de nouvelles utilisations intelligentes le long de la chaîne alimentaire.

Cultures vivrières importantes pour la sécurité alimentaire de vastes tranches de populations, en particulier en Amérique latine, en Afrique et en Asie, elles font partie de l’alimentation traditionnelle et sont souvent cultivées par les petits agriculteurs.

Les légumineuses constituent un ingrédient essentiel dans un grand nombre de plats nationaux ou régionaux. On trouve des centaines de variétés de légumineuses cultivées à travers le monde. Les plus populaires comprennent les différentes variétés de haricots secs, mais aussi les pois chiches. Les légumineuses sont une alternative aux protéines animales qui sont en général hors de portée des populations pauvres. Ainsi les protéines procurées par le lait sont cinq fois plus chères que les protéines des légumineuses.

Elles sont également riches en oligo-éléments, acides aminés et vitamines B. Pauvres en gras et riches en nutriments et en fibres solubles, les légumineuses sont excellentes pour la gestion du cholestérol et de la digestion.

(Mise en perspective Tsigué Shiferaw)

 

Classé sous Environnement, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...