L’ONU appelle à une nouvelle approche face aux mouvements de réfugiés et de migrants

Écouter /

 

Un homme guide un groupe de réfugiés à bord d’un bateau pneumatique alors qu’il approche des côtes de l’île de Lesbos, en Grèce (sept. 2015). Photo: © UNICEF/NYHQ2015-2530/Gilbertson VII

Le Secrétaire général, Ban Ki-moon, a appelé vendredi la communauté internationale à adopter une nouvelle approche pour faire face aux mouvements à grande échelle de réfugiés et de migrants.

Intervenant dans le cadre d’une réunion de l’Assemblée générale consacrée aux tragédies maritimes en Méditerranée, Ban Ki-moon a appelé les États Membres à affronter les défis de la mobilité mondiale, en s’appuyant sur un partage équitable des responsabilités.

Le Chef de l'ONU a jugé nécessaire de répondre aux causes profondes de ces déplacements et d'investir « davantage de ressources et de volonté politique dans les outils de prévention ».

Il a insisté sur l'importance de développer une meilleure façon de recevoir de larges groupes de migrants et de réfugiés et de traiter leurs demandes de protection et de statut de réfugié Ban Ki-moon a aussi appelé à respecter les droits humains des migrants et des réfugiés, notamment face à la discrimination et la xénophobie croissantes.

Enfin, Ban Ki-moon a jugé nécessaire de renforcer la coopération internationale, dépassant les intérêts à court terme, en s’appuyant sur la coopération existante entre l’ONU et l’Union africaine, l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), l’Union européenne et l’Organisation de la coopération islamique.

Le chef de l’ONU a par ailleurs proposé aux Etats membres un Sommet sur les mouvements à grande échelle de migrants et de réfugiés en septembre 2016, juste avant le début du débat général de l’Assemblée générale des Nations Unies.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...