Le Conseil de sécurité condamne l’exécution par l’EIIL d’un Chinois et d’un Norvégien

Écouter /

Matthew Rycroft, Représentant permanent du Royaume-Uni et Président du Conseil de sécurité pour le mois de novembre 2015, lors d’une intervention devant la presse. Photo: ONU/Rick Bajornas

Le Conseil de sécurité a condamné jeudi dans les termes les plus forts le meurtre « odieux et lâche » d’un ressortissant chinois, Fan Jinghui, et d’un ressortissant norvégien, Ole Johan Grimsgaard-Ofstad, par l’Etat islamique d’Iraq et du Levant (EIIL).

Dans une déclaration à la presse, les Quinze ont affirmé que ces crimes démontrent une fois encore la brutalité de l’EIIL, qui est responsable de milliers de crimes et d’abus commis contre des personnes de toutes confessions, ethnicités et nationalités.

Les membres du Conseil ont souligné que les responsables de ces meurtres doivent être tenus pour responsable et ont exhorté l'ensemble des États Membres à activement coopérer avec la Chine, la Norvège et toutes les autres parties pertinentes en la matière.

Les Quinze ont aussi insisté sur le fait que les actes barbares commis par l'EIIL ne les intimident en aucun cas mais renforcent au contraire leur détermination qu'il doit y avoir un effort commun des Gouvernements et des institutions, notamment dans les régions les plus affectées, pour contrer l'EIIL ainsi que le front Al-Nusra et tout autre individu ou entité associé à Al-Qaeda.

Selon la presse, l’EIIL a annoncé l’exécution de ces deux otages deux mois après avoir réclamé une rançon pour leur libération. Le 10 septembre, le groupe terroriste avait annoncé pour la première fois détenir ces otages, sans préciser quand et où ils avaient été enlevés.

(Mise en perspective : Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...