Innovation technologique : les Etats-Unis et la Japon mènent la danse

Écouter /

En cette période de croissance économique mondiale atone, le Rapport 2015 sur la propriété intellectuelle dans le monde, dévoile comment les innovations révolutionnaires d'hier, telles que l'avion, les antibiotiques ou les semi‑conducteurs, ont fait naître de nouvelles activités commerciales. Mais ce nouveau rapport de l'OMPI montre que les États‑Unis et le Japon sont à la tête d'un petit groupe de pays qui jouent un rôle moteur en matière d'innovation dans le domaine de l'impression 3D, de la nanotechnologie et de la robotique. Trois technologies considérées comme d'avant‑garde et qui pourraient stimuler la croissance économique future.

Sur la base d'une cartographie originale des brevets par domaine d'innovation, le document montre les chefs de file de l'innovation . L'Allemagne, les États‑Unis d'Amérique, la France, le Japon, la République de Corée et le Royaume‑Uni représentent au moins 75% de l'ensemble des dépôts de demandes de brevet dans les domaines de l'impression 3D, de la nanotechnologie et de la robotique.

Dans le domaine de la robotique, les entreprises japonaises sont les chefs de file de l'innovation avec huit principaux déposants sur dix dans ce domaine, à savoir Toyota, Honda, Nissan, Denso, Hitachi, Panasonic, Yaskawa et Sony.  Les deux autres sont Bosch (Allemagne) et Samsung (République de Corée). Bien que les entreprises américaines représentent ensemble le plus grand nombre de dépôts de demandes de brevet dans le domaine des nanotechnologies, Samsung reste le principal déposant et parmi les 10 principaux déposants, six sont japonais (Nippon Steel, Toshiba, Canon, Hitachi, Panasonic et TDK).  IBM, la University of California et Hewlett Packard, des États‑Unis d'Amérique complètent la liste des 10 principaux déposants.

Les entreprises américaines sont également à l'origine de la plupart des demandes de brevet dans le domaine de l'impression 3D, avec 3D Systems et Stratasys en tête des principaux déposants.  Trois entreprises allemandes (Siemens, MTU Aero Engines et EOS), ainsi que trois entreprises japonaises (Mitsubishi, Hitachi et Toshiba), sont aussi dans ce lot des 10 principaux déposants dans le domaine de l'impression 3D.

Par ailleurs, la Chine est le seul pays émergent à revenu intermédiaire à s'approcher de ce groupe de pays industrialisés avancés.  Depuis 2005, les déposants chinois représentent plus d'un quart des demandes de brevet déposées dans le monde dans les domaines de l'impression 3D et de la robotique, soit le pourcentage le plus élevé parmi tous les pays.  En ce qui concerne la nanotechnologie, les déposants chinois représentent près de 15% des demandes déposées dans le monde, soit la troisième origine la plus importante pour les demandes de brevet.  Les rapports panoramiques sur les brevets en Chine montrent que, contrairement aux pays qui innovent depuis de nombreuses années, en Chine, les universités et les organismes de recherche publics sont beaucoup plus présents.

(Extrait sonore : Francis Gurry, Directeur général de l'OMPI ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...