Guinée : le PAM double son programme de cantines scolaires

Écouter /

(Photo credit: WFP/Sanoussy Barry)

Plus de 240 000 enfants bénéficieront des cantines scolaires du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) cette année en Guinée. Le programme de cantines scolaires du PAM prend de l'ampleur, passant de 735 à 1 605 écoles primaires bénéficiaires à travers le pays.

L'école débute cette semaine en Guinée et le PAM recommence aussi son programme de cantines scolaires dans les quatre régions du pays. En collaboration avec le Ministère de l'Éducation et ses autres partenaires, le PAM fournira des repas chauds quotidiens aux enfants dans les régions les plus vulnérables et nécessitant une assistance alimentaire et où les taux de pauvreté et de malnutrition sont les plus élevés.

« Lorsqu'un repas chaud et nourrissant est disponible à l'école, le taux de scolarisation augmente considérablement. Les repas scolaires assurent une sécurité alimentaire pour les enfants et leur permettent de rester a l'école et de se concentrer sur leurs études », explique Elisabeth Faure, Directrice du PAM en Guinée.

En raison de l'épidémie d'Ebola, les écoles gouvernementales en Guinée sont restées fermées après les vacances d'été 2014, afin de limiter la propagation du virus. En janvier 2015, quand les écoles ont commencé à rouvrir, le PAM a graduellement commencé à augmenter le nombre d'écoles bénéficiaires, jouant un rôle très important pour encourager les familles à envoyer leurs enfants à l'école.

La provision des repas scolaire est cruciale dans un pays ou 1,9 millions personnes n'ont pas assez de nourriture pour mener une vie saine. Le pays est toujours affecté par l'épidémie d'Ebola et les gens restent vulnérables.

En Guinée, les taux de répétition et de décrochage scolaire sont très inquiétants, surtout parmi les filles adolescentes. Selon les statistiques scolaires de 2014 du Ministère de l'Éducation, plus de 17% de la population en âge d'aller à l'école primaire ne va pas à l'école, dont les trois-quarts sont des filles. Afin d'améliorer la situation, le PAM fournit des repas scolaires que les filles peuvent ensuite apporter à la maison.

« Les repas scolaires du PAM encouragent les parents à envoyer leurs filles à l'école. Lorsque les filles sont éduquées, il y a de forte chance qu'elles aient moins d'enfants et des enfants en meilleure santé, brisant ainsi le cycle de la malnutrition et de la faim », souligne Elisabeth Faure.

Le PAM travaille étroitement avec le Ministère de l'Éducation ainsi qu'avec d'autres partenaires pour assurer un programme de cantines scolaires durable en Guinée.

 

(Extrait sonore : Elizabeth Faure, Directrice pays PAM Guinée; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...