Ebola : le virus refait surface au Liberia

Écouter /

Un survivant d'Ebola priant à Bomi, dans le nord-ouest du Liberia. Le virus réapparait dans son pays. Photo: Samwar Fallah/IRIN

Le virus Ebola réapparait au Liberia et l'Organisation mondiale de la santé a confirmé le retour du virus dans ce pays d'Afrique de l'Ouest qui était jusque-là déclaré exempt de contagion depuis septembre dernier. Selon l'OMS, il s'agit d'un garçon de dix ans qui vit à Paynesville, un quartier de la banlieue orientale de Monrovia, la capitale du Liberia.

Dans l’après-midi du vendredi, l’OMS a confirmé que deux autres membres de la famille du garçon ont contracté le virus. Selon l’agence onusienne basée à Genève, il s’agit du père et du jeune frère du garçon. Au total, il y a désormais trois cas confirmés d’Ebola au Liberia, selon l’OMS.

Dans un entretien accordé à la Radio des Nations Unies, le porte-parole de l'OMS indique pour l'instant, il n'y a pas beaucoup d'informations concernant le mode de transmission de ce jeune garçon. « Il faut vérifier pour voir si ce garçon et les membres de sa famille ont été en contact avec d'autres personnes après sa contamination », fait remarquer Gregory Hartl.

Il faut juste signaler que le Liberia avait été déclaré exempt de contagion une première fois en mai, puis l’épidémie était réapparue six semaines plus tard, et le Liberia avait été déclaré à nouveau exempt de contagion en septembre. Selon les règles de l’OMS, un pays est déclaré exempt 42 jours – soit deux fois la durée maximale d’incubation de la maladie – après le dernier cas connu.

La Sierra Leone a été déclaré exempte du virus début novembre et la Guinée a entamé un compte à rebours de 42 jours pour être déclaré à son tour exempt de transmission du virus Ebola.

L’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest a fait 11.314 morts sur un total de près de 28.634 personnes contaminées depuis décembre 2013. La quasi-totalité des cas mortels ont été enregistrés en Sierra Leone, en Guinée et au Liberia qui a enregistré au total 10.600 cas et 4.808 décès.

(Interview : Gregory Hartl, porte-parole de l'OMS ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...