Burundi : le Chef des droits de l'homme dénonce la suspension de dix ONG

Écouter /

Zeid Ra 'ad Al Hussein, Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme (photo: ONU)

Le Haut-Commissaire aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, a dénoncé mercredi la suspension des activités des dix ONG au Burundi, parmi lesquelles plusieurs organisations travaillant sur des questions relatives à la paix et aux droits de l'homme.

Zeid Ra'ad Al Hussein y voit une tentative par les autorités burundaises de réduire au silence les voix dissidentes et de limiter l'espace démocratique. Il s'inquiète aussi de l'impact de cette décision sur les chances de succès du dialogue inter-burundais, une étape clef, selon lui, pour éloigner le pays du chemin de plus en plus ensanglanté sur lequel il est engagé depuis plusieurs mois.

Dans un entretien accordé à la Radio de l'ONU, Cécile Pouilly, Porte-parole du Haut-Commissariat aux droits de l'homme explique à quel point la situation pour les ONG est compliquée au Burundi.

(Interview : Cécile Pouilly, porte-parole du Haut-Commissariat aux droits de l'homme. Propos recueillis par Isabelle Dupuis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
22/11/2017
Loading the player ...