Avion russe abattu: première réaction de l’ONU

Écouter /

 

Ahmad Fawzi, Directeur du service de l'information au Palais des Nations. Photo: ONU/Violaine Martin

La Turquie a abattu, mardi, un avion de combat russe, près de la frontière avec la Syrie. Les informations dans la presse indiquent que selon Ankara, l'appareil russe aurait violé l'espace aérien de la Turquie, une affirmation que dément Moscou.

Alors que le Conseil de sécurité a tout juste adopté, vendredi dernier, une résolution autorisant les États à prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir et réprimer les actes terroristes commis par l'EIIL, mardi, lors du briefing de Genève, un journaliste s'est demandé si la multiplication du nombre d'acteurs sur le terrain ne risque pas d'embraser la situation dans la région.

En réponse au journaliste, Ahmad Fawzi, Directeur du service de l'information au Palais des Nations a indiqué que « nous tous voulons que la terreur cesse dans cette région et dans nos vies, et que les nations ont décidé qu'elles feraient usage de tous les moyens nécessaires à cette fin ».

Il a toutefois rappelé que le Secrétaire général n'a cessé de souligner, que ce faisant, les États doivent respecter le droit international humanitaire et ne violer aucune normes des droits de l'homme. « Nos actions doivent se fonder sur le respect de l'état de droit et la protection des droits de l'homme », a insisté Ahmad Fawzi.

(Extrait sonore : Ahmad Fawzi, Directeur du service de l'information au Palais des Nations)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...