Au Burkina Faso l'ONU aide a contenir l'influence de groups extrémistes

Écouter /

Pascal Karorero, representant du PNUD au Burkina Faso. Photo/PNUD

Cette semaine, au Siège de l'ONU, s'est tenu une réunion de haut niveau sur la prévention et la réponse à l'extrémisme violent en Afrique. Une question qui préoccupe de nombreux pays, y compris ceux qui ne sont pas directement sous le joug de groupes terroristes. Parmi eux le Burkina Faso qui partage une longue frontière avec le Mali et le Niger qui subissent le fléau de l'extrémisme violent. Au micro de Tsigué Shiferaw, le représentant du Programme des Nations Unies pour le développement au Burkina Faso, Pascal Karorero, avertit que la stabilité de ce pays peut être perturbée, à tout moment, par des influences externes.

(Propos de Pascal Karorero, représentant du PNUD au Burkina Faso, recueillis par Tsigué Shiferaw)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...